Details

A novel neuroprotective role for the Fas molecule in models of Parkinson's disease

by Landau, Anne

Abstract (Summary)
Fas a été principalement étudié dans le système immunitaire pour son rôle de récepteur induisant la mort cellulaire. Pourtant, Fas est également exprimé dans plusieurs autres tissus, dont les neurones. Nous montrons qu’un défaut dans le système Fas/Fas Ligand rend les souris hautement susceptibles à une dégénérescence neuronale dans un modèle de la maladie de Parkinson (MP). Les souris de souche lpr, déficientes en Fas, développent un phénotype similaire à la MP clinique quand elles sont traitées avec des doses de la neurotoxine MPTP (1-methyl-4-phenyl-1,2,3,6-tetrahydropyridine) qui ne causent pas de dégénérescence neuronale ni de déficits comportementaux chez les souris de type sauvage. Nos données démontrent qu’une diminution de l’expression de Fas rend les neurones dopaminergiques plus susceptibles de subir une dégénérescence suite à l’exposition à une neurotoxine, ce qui suggère un rôle neuroprotecteur pour Fas.Un défaut dans le système ubiquitine-protéasome ayant été impliqué dans la MP, nous examinons le rôle du protéasome dans la neuroprotection induite par Fas. Dans les neurones de souris déficientes en Fas et de type sauvage, le niveau d’activité protéasomale de base est similaire. Par contre, les souris lpr traitées avec du MPTP ont un taux d’activité protéasomale plus bas que les souris de type sauvage traitées de la même façon. Afin d’examiner ces résultats dans un deuxième modèle in vivo, nous avons injecté stéréotactiquement, dans la subtantia nigra (substance noire) de souris de type sauvage ou lpr, un vecteur adenoviral-associé contenant le gène de l’alpha-synucléine ou d’une protéine de control fluorescente verte (GFP). Conformément aux résultats du modèle MPTP, les souris lpr, mais non les souris de type sauvage, injectées avec le gène de l’alpha-synucléine accusaient un déficit comportemental et une neuropathologie nigrostriatale. Ces résultats indiquent que Fas exercerait son influence neuroprotectrice à travers la régulation de l’activité protéasomale, du moins en partie.Nous avons montré, en accord avec la neuroprotection que Fas procure dans les modèles parkinsoniens, que les patients ayant une MP idiopathique ont un défaut dans l’induction de l’expression de Fas. Ces résultats suggèrent que les individus ayant une régulation déficiente de Fas ont plus de risque de développer la MP. L’étude des propriétés neuroprotectrices de Fas pourrait conduire à des traitements favorisant la survie des neurones dopaminergiques et la réduction des agrégats de protéines in vivo.
This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:Julie Anna Desbarats (Supervisor)

School:McGill University

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:biology neuroscience

ISBN:

Date of Publication:01/01/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.