Details

Étude fondamentale et pratique sur le pompage du béton

by Chapdelaine, Frédéric

Abstract (Summary)
Le pompage du béton est une technique de mise en place du béton frais utilisée depuis plusieurs années. Le béton est déposé dans une pompe à béton qui achemine le béton dans des boyaux, souples en caoutchouc ou rigides en acier, directement à l’endroit désiré. Peu de chercheurs se sont intéressés aux problèmes de pompage du béton, probablement à cause de la complexité de mener une campagne de recherche sur ce sujet. La pompabilité est définie généralement comme la mobilité et la stabilité sous pression d’un béton. Cette thèse s’intéresse surtout aux problèmes de mobilité sous pression. Le but de cette thèse est de développer un modèle prédictif de l’aptitude au pompage du béton. Le modèle prend en compte le type de boyau, les coudes, les réducteurs et l’effet de la hauteur. Pour valider le modèle, plusieurs mélanges de béton ont été fabriqués et pompés dans un circuit comprenant un réducteur pour passer d’un diamètre de 100 mm à 50 mm et d’un boyau en caoutchouc de 15,24m de longueur et de 50 mm de diamètre instrumentés de capteurs de pression servant à mesurer les pertes de charge. Quatre types de liant commercialement disponibles (type 10, type 10 avec fumée de silice, ternaire avec cendres volantes et ternaire avec laitiers de hauts fourneaux) ont été utilisés pour fabriquer des mélanges de béton de rapports eau-liant et volume de pâte différents. Pour valider le modèle sur des boyaux d’acier et étudier l’effet de la hauteur et des coudes sur les pressions de pompage, un camion pompe muni d’une flèche a été instrumenté de capteurs de pression. Vingt chantiers ont été visités sur lesquels les mesures ont été réalisées. Deux tribomètres à béton ont été développés, l’un à surface d’acier, l’autre à surface en caoutchouc, pour mesurer les propriétés d’interface du béton frais. Les résultats ont montré que le tribomètre mesure des propriétés d’interface représentatives des propriétés de pompage. Les résultats obtenus montrent que pour un squelette granulaire donné, peu importe le type de liant, il existe un volume de pâte de liant minimal pour que le béton soit apte au pompage. Lorsqu’un liant ternaire est utilisé pour fabriquer un mélange de béton, ce dernier est plus facilement pompable qu’un mélange de béton fabriqué avec une masse comparable de ciment type 10. La densité plus faible des liants ternaires semble être responsable de l’effet bénéfique. Pour une même masse de liant, le volume est plus élevé. Aussi, pour un liant moins dense, il est possible de fabriquer un mélange de béton contenant moins de liant en terme massique et qu’il soit toujours apte au pompage. Les mélanges de béton à haut rapport E/L sont quant à eux beaucoup plus facile à pomper (pressions faibles). Par contre, pour ces mélanges, lors de la mesure des pressions de pompage, un pic caractéristique est observé au début des plateaux. La pâte contenue entre les granulats pour ces mélanges est de très faible viscosité et une friction supplémentaire est à vaincre avant que le béton ne s’écoule due au frottement entre les granulats.
Bibliographical Information:

Advisor:Beaupré, Denis; Khayat, Kamal H.

School:Université Laval

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:génie civil

ISBN:

Date of Publication:01/01/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.