Details

Situation résidentielle, scolarisation et mortalité des enfants selon la légitimité de leur naissance : une analyse du Cameroun, de la Centrafrique et de la République Démocratique du Congo

by Emina, Be-Ofuriyua Jacques

Abstract (Summary)
Depuis la première conférence internationale sur la population organisée en 1927 à Genève, la problématique des droits et liberté des femmes en matière de sexualité et de reproduction ainsi que celle de la lutte contre la pauvreté et les inégalités socioéconomiques sont au cœur des débats scientifiques et politiques. Cependant, si dans l'ensemble, les études sur la fécondité générale en Afrique subsaharienne et le devenir sociodémographique des enfants, notamment la situation résidentielle, la santé et la scolarisation occupent une place importante dans la recherche démographique de ces trente dernières années, il existe encore plusieurs zones d'ombre à élucider au sujet de la procréation hors union et de ses effets sur le devenir des enfants. A partir des données des Enquêtes Démographiques et de Santé du Cameroun (1998) et de la Centrafrique (1994/1995), ainsi que de celles de l'Enquête sur la Situation des Enfants et des Femmes au Zaïre (1995), cette recherche essaie d'aborder la question de la procréation hors union à travers deux objectifs : (1) mesurer la fréquence de la procréation hors union et identifier ses déterminants dans trois pays de l'Afrique centrale, le Cameroun, la République Centrafricaine et la République Démocratique du Congo ; (2) analyser le devenir sociodémographique des enfants, en termes de leur situation résidentielle, leur mortalité (ou risque de décès) et leur scolarisation selon la légitimité de leur naissance (enfants nés hors union par rapport aux enfants légitimes). Ces objectifs s'inscrivent nettement dans le cadre de la problématique du développement humain et de la santé reproductive (droits des femmes en matière de sexualité et de procréation et droits de l'enfant à la vie, à la santé et à la scolarisation) dans un contexte de relative pauvreté, de diversité culturelle et de dissociation entre union et sexualité, alors que la prévalence contraceptive et le recours à l'avortement est légalement interdit. Les résultats de cette recherche montrent, d'une part, la complexité des facteurs explicatifs de la procréation hors union dans les trois pays étudiés, et d'autre part, l'intérêt d'une analyse multidimensionnelle et approfondie de l'effet de la légitimité de la naissance sur le devenir de l'enfant. En effet, les traditions (libérales ou non) en matière de sexualité hors union ne semblent pas avoir une influence déterminante sur la propension des femmes à procréer hors union. C'est la durée d'exposition à la sexualité hors union lié au modernisme qui est la principale variable intermédiaire. Ainsi, dans les trois pays étudiés, les femmes primipares et celles qui ont un niveau d'instruction élevé sont les plus enclines à procréer hors union. Par ailleurs, du point de vue des caractéristiques socioéconomiques du ménage, les profils des femmes qui ont procréé hors union varient selon le pays et l'unité d'analyse (femmes ou enfants). De même, l'analyse du devenir des enfants selon la légitimité de leur naissance montre la diversité des résultats selon qu'on considère la situation résidentielle, la mortalité, ou la scolarisation des enfants. Pour chacun de ces indicateurs du devenir de l'enfant, on observe selon le pays et/ou l'unité d'analyse une absence de différence, une différence en faveur ou en défaveur des enfants nés hors union.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:désorganisation sociale conditions socioéconomiques héritage culturel mère célibataire mode de résidence santé des enfants fréquentation scolaire naissance légitime comportement sexuel prénuptial prénuptiale

ISBN:

Date of Publication:03/22/2005

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.