Details

Risques et fragilités des réseaux interbancaires

by Vivier-Lirimont, Sébastien

Abstract (Summary)
L'analyse proposée par cette thèse, se concentre la question de la stabilité du système bancaire et interbancaire. Elle repose sur la problématique suivante : quelles sont les conséquences de la présence et de l'architecture des réseaux interbancaires sur la gestion du risque de liquidité et sur la gestion du risque de faillite ? Elle jette donc un pont entre la théorie de la stabilité du système bancaire et la théorie des réseaux en s'appuyant sur des avancées récentes dans ces domaines. On distingue les éléments relatifs à la gestion du risque de liquidité (chapitres 2 et 3) et ceux relatifs à la gestion du risque de faillite issu d'une crise systémique (chapitre 4). Pour faire face à une incertitude sur la distribution de la demande de liquidité, les banques ont intérêt s'intégrer dans un réseau d'échange de liquidité interbancaire. Elles réduisent ainsi le montant des réserves oisives et augmentent le montant des investissements en actifs productifs, ce qui accroît le bien être. Cependant, ce résultat dépend de l'architecture du réseau, du nombre de ses participants, et de la structure des coûts que le réseau supporte. Pour gérer efficacement le risque de liquidité le réseau doit exhiber ainsi des propriétés topologiques strictes tant en terme de distance que de régularité. De plus, les vitesses de transactions, le nombre d'échanges et le rythme de décroissance de l'illiquidité dépendent de l'architecture générale du réseau et de la taille des voisinages. En se dotant alors d'un certain nombre d'indicateurs de réseaux simples, on montre que l'architecture du réseau est non neutre sur la gestion du risque de faillite, et sur celle du risque de contagion systémique. Face à une crise localisée, l'ampleur de la contagion et la profondeur de la crise, mesurée par le nombre de banques en faillite et le total d'actifs liquidés par anticipation, dépend clairement de la topologie du réseau. En particulier, il apparaît que la fragilité du système à la contagion est une fonction croissante de la centralité et de la connectivité du réseau. Prendre en compte la topologie (au sens d'architecture) des réseaux liant les intermédiaires financiers permet de mieux appréhender la gestion du risque de liquidité, et la gestion du risque de faillite.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:

School Location:

Source Type:Master's Thesis

Keywords:humanities and social sciences economics fragilités financières banques réseaux crise contagion liquidité faillite

ISBN:

Date of Publication:03/15/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.