Details

Recherche de stratégies d'amélioration de l'efficience d'utilisation du phosphore chez la fève (Vicia faba L.) dans les conditions d'agriculture pluviale au Maroc/Research of strategies for improving phosphorus use efficiency in Vicia faba L. conducted in pluvial conditions in Morocco

by Daoui, Khalid

Abstract (Summary)
L'orientation du choix des agriculteurs vers des variétés efficientes dans l'utilisation du P est une issue économique pour améliorer leur productivité. Dans cette optique, la variation génétique de l'efficience d'utilisation du phosphore (EUP) chez la fève a été étudiée au champ (sous conditions pluviales) et en pots sous conditions semi-contrôlées. Dans les essais au champ sur deux années et dans deux situations de disponibilité du P dans le sol (faible/optimale) la variation génétique de l'EUP a été significative. La première année, avec une teneur en P du sol de 11,35 mg P(Olsen)/kg sol (niveau optimal), la variété Defès à petites graines, produisant peu de paille, s'est révélée la plus efficiente dans l'utilisation de P. Alors que la seconde année, avec une teneur en P du sol de 5 mg P(Olsen) /kg sol) (niveau faible) la variété Karabiga à grosses graines a été la plus efficiente dans l'utilisation du P. L'EUP a été positivement corrélée à l'indice de récolte (IR) et à l'indice de récolte relatif au P (IRP). La réserve totale du P dans le grain a été positivement corrélée au poids moyen du grain à l'inverse de sa concentration en P. Dans les essais en pots on a trouvé que la grosseur du grain par son influence positive sur la biomasse (MSR) et le volume (VR) racinaires détermine la variation génétique de l'EUP. Les génotypes à grosses graines se sont révélés les plus efficients que ce soit dans l'utilisation du P du sol ou de celui apporté. L'EUP calculée sur la base de la biomasse à la floraison a été positivement corrélée au VR et à la MSR mais elle a été négativement corrélée au rapport matière sèche racinaire à la matière sèche aérienne (MSRMSA). Les génotypes à petites graines montrent une meilleure réponse à l'apport de P. L'apport du phosphore a amélioré la surface foliaire (SF), la production en biomasse à la floraison et à la maturité, la rétention des organes reproducteurs et le rendement grain. La SF et le rapport MSRMSA différencient entre génotypes tolérants/sensibles à la déficience phosphatée. Les génotypes sensibles ont une SF moins importante et un MSRMSA élevé comparativement aux génotypes tolérants. Sur cette base, l'évaluation d'un plus grand nombre de génotypes pour l'EUP est réalisable économiquement en pots mais devrait être complétée par des essais au champ sur un nombre restreint de génotypes. Selon la conduite culturale (pluviale ou irriguée) et l'utilisation du produit final, les agriculteurs peuvent se baser sur le choix du calibre de la semence de fève pour une meilleure EUP. Pour les améliorateurs, l'EUP chez la fève pourrait être augmentée par l'amélioration des indices IR et IRP / To improve productivity in an economical way, farmers need to choose varieties with a high Phosphorus (P) use efficiency. This study focuses on genetic variation of P use efficiency (PUE) on Vicia faba L, both in field (pluvial conditions) and in pots (semi-controlled conditions). Trials in field were occurred during two years and in two different situations of P availability in soil (low/optimal). The genetic variation of PUE was significant. The first year, in soil with optimal phosphorus content (11.35 mg P(Olsen)/kg soil) the variety Defès, with small seeds and producing few straw, was the more efficient in P use. Harvest index (HI) and phosphorus harvest index (PHI) were positively correlated with PUE. The second year, in soil with low phosphorus content (5 mg P(Olsen)/kg soil), the variety Karabiga, large seeds one, was the most efficient in P use. The total storage of P in seed is positively correlated with seed dry weight, even if its concentration decreases with seed dry weight. Pots trials showed the positive influence of seed size on dry matter (RDM) and volume (RV) of roots. By that way, seed size determines genetic variation of PUE. Large seeds genotypes are the most efficient, both in use of soil P and fertilizer P. There is a positive correlation between PUE based on above ground biomass production at flowering and root's characteristics (RDM, RV). Inversely, PUE is negatively correlated with root to shoot ratio (RDSDM). The P supply improved leaf area (LA), dry matter production at flowering and at maturity, retention of flowers, and seed yield. Genotypes tolerant/sensitive to P deficiency can be differentiated thanks to LA and RDSDM. Sensitive genotypes have a smaller LA and a higher RDSDM than tolerant ones. According to farmer's practices (pluvial or irrigated) and the use of the final product, farmers' choice can be based on the seed size of faba bean to achieve the best PUE. For breeders, improvement of HI and PHI indices would increase PUE on faba bean
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:vicia faba morocco phosphore phosphorus maroc

ISBN:

Date of Publication:06/19/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.