Details

?O que as palavras soam?: vivências religiosas nas Capitanias de Pernambuco, Itamaracá e Paraíba em fins do século XVI

by Santos da, Letícia Detoni

Abstract (Summary)
La première visite du Saint-Office en terres brésiliennes eut lieu de 1591 à 1595. L?inquisiteur Heitor Furtado de Mendoça et sa suite parcoururent les capitaineries de Bahia, Pernambouc, Itamaracá et Paraíba à la recherche de croyances et comportements condamnés par l?Église Catholique. À cette occasion, habitants et visiteurs de ces capitaineries furent appelés à faire um minutieux examen de conscience dans le but de se remémorer et relater les ?délits? dont eux-mêmes ou autrui se seraient rendus coupables contre l?orthodoxie catholique. Ainsi, on dénonça des cas de bigamie, sodomie et fornication, pratiques judaïsantes et ?gentilles?, blasphèmes et idées subversives par rapport à la confession, au culte des saints, au purgatoire, à la chasteté, entre autres crimes contre les moeurs et la foi. Les témoignages de ces personnes, enregistrés par le notaire Manoel Francisco, sont des sources importantes pour la recherche historique. Nous nous centrons, dans ce travail, sur les opinions et attitudes tenues pour criminelles par l?inquisition dans les capitaineries du Pernambouc, Itamaracá et Paraíba, qui semblent se rapprocher des idées protestantes, considérées hérétiques par l?Eglise Catholique, et comme telles furent condamnées par le Concile de Trente (1545-1563). À partir de ces témoignages, nous proposons une réflexion sur les significations possibles de ces croyances et comportements, de même que sur les multiples expériences vécues dans le domaine religieux dans l?Amérique portugaise, avec leurs implications politiques et économiques, étant donné la place que tenait la foi catholique dans ce projet de colonisation. Dans ce sens, nous en arrivons à la conclusion que ces croyances et attitudes, perçues par l?inquisition comme hérétiques, étaient liées au refus d?une partie des laïcs de se considérer comme inférieurs du point de vue religieux, statut qui leur était imposé par l?église catholique. Ces idées et attitudes pouvaient résulter de contacts effectifs avec le protestantisme, autant que de la façon dont le catholicisme était vécu dans l?Amérique portugaise, dans la mesure où le regime de patronage de la couronne (padroado) permettait qu?il y arbore des contours particuliers
This document abstract is also available in Portuguese.
Bibliographical Information:

Advisor:Christine Paulette Yves Rufino Dabat

School:Universidade Federal de Pernambuco

School Location:Brazil

Source Type:Master's Thesis

Keywords:Catholicisme Inquisition Protestantisme

ISBN:

Date of Publication:02/26/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.