Details

Le rapport entre christologie et pneumatologie dans l'oeuvre d'Yves Congar

by Kwakwa N'Kakala, Faustin

Abstract (Summary)
Yves Congar est une des grandes figures qui ont marqué la théologie chrétienne au XXème siècle. Ses publications abondantes ont traité des différentes questions théologiques, surtout dans le domaine de l’ecclésiologie et de l’œcuménisme. C’est dans ce contexte que se forgeront la grande réputation et le renom qui lui reviennent. Plusieurs travaux ont été consacrés à l’interprétation de la pensée ecclésiologique et œcuménique de Congar. Comme on le sait, un discours théologique chrétien ne s’élabore que sur la base d’une certaine conception christologique. De ce fait, la pensée de Congar est aussi axée et centrée sur une christologie. Mais une lecture progressive et attentive de Congar fait voir que le discours christologique ne se suffit pas à lui seul. Il est toujours dans un rapport nécessaire avec un discours pneumatologique. Telle est précisément la problématique de cette étude : comment christologie et pneumatologie s’articulent-elles dans l’œuvre de Congar ? Depuis quelques années, la recherche christologique est attentive au rapport entre le Christ et l’Esprit. Jacques Dupuis le confirme en ces termes : « Il faudrait développer de la même façon les implications de son (Jésus) rapport avec l’Esprit. Dans les années récentes, l’attention s’est fixée, à juste titre, sur l’exigence de construire une christologie de l’Esprit ». Congar est l’un de ces théologiens qui ont réfléchi sur le rapport entre la christologie et la pneumatologie. Entre 1980 et 1985, plusieurs de ses écrits ont souligné non seulement l’importance, mais bien plus la nécessité d’établir un tel rapport entre le Christ et l’Esprit. La pensée théologique catholique dominée par la doctrine du ‘Filioque’ a souvent présenté l’Esprit Saint dans une position de subalterne par rapport au Christ. Aussi a-t-elle été taxée de ‘christomonisme’ par les orthodoxes. Congar, lui, estime qu’il y a lieu de repenser le rapport entre ces deux Personnes de la Trinité dans une perspective de complémentarité (jamais l’Une sans l’Autre), de co-institution de l’Église, de réciprocité d’action. Cette vision est si importante qu’elle oriente du coup notre manière de faire la théologie, de concevoir l’Eglise, d’établir le rapport avec le monde, les autres communautés chrétiennes et les autres religions aujourd’hui. La question est dès lors de préciser à partir de quel moment Congar a ressenti le besoin de développer les implications du lien entre le Christ et l’Esprit dans les recherches théologiques. Car, même si vers les années 1980-1985, il le souligne avec insistance, déjà en 1952, dans un article intitulé « le Saint-Esprit et le Corps Apostolique réalisateurs de l’œuvre du Christ », Congar parlait de ce rapport entre le Christ et l’Esprit, qu’il appelle alors le « vicaire du Christ ». Voila pourquoi, on s’est intéressé à toute l’œuvre de Congar pour chercher à comprendre comment s’est réalisée progressivement l’articulation de la christologie et de la pneumatologie chez lui. Par une analyse historico-critique et systématique de ses ouvrages principalement, on a cherché à identifier son itinéraire théologique en la matière. Cette recherche, qui se veut une étude de l’œuvre d’Yves Congar, consacre quatre chapitres à l’analyse chronologique de tous les ouvrages essentiels de l’auteur se rapportant à la problématique. On y met en exergue les traits dominants de sa pensée en essayant de les circonscrire dans le temps. La subdivision des chapitres est donc relative à la manière dont évolue la pensée de Congar selon les périodes. Les sections qui constituent le chapitre ne sont rien d’autre que les titres mêmes des ouvrages de Congar soumis à l’analyse critique. De cette manière, le but sera-t-il atteint pour autant ? Selon Gadamer, « on n’a pas vraiment saisi le sens d’un texte tant qu’on n’a pas mis en relief l’actualité de ses implications pour la vie contemporaine ». Cette affirmation invite à ouvrir des perspectives en vue d’une contextualisation des acquis de la christologie pneumatologique par rapport aux réalités existentielles actuelles. Telle est la préoccupation du cinquième chapitre qui donne une synthèse critique de la pensée de Congar sur le rapport entre christologie et pneumatologie, et ouvre au dialogue avec le domaine existentiel du politique. Le politique, n’est-il pas aussi le lieu où doit s’exercer la mission imprescriptible de l’Église ?
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:christocentrique esprit saint pneumatologie christologie

ISBN:

Date of Publication:09/20/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.