Details

Le Droit a la Sante a Maceio-Alagoas : une analyse de l`acses au programme sante de la famille (2000-2004)

by Barbosa Rabêlo, Flaviana Rosa

Abstract (Summary)
La Constitution fédérale de 1988 est vue au Brésil comme jalon de la reconnaissance formelle des droits sociaux. Le droit à la santé, notamment, et ses fondements juridiques-légaux de caractère universaliste, égalitaire et solidariste, sontconsidérés comme progrès pour la population. Mais la garantie de ce droit à la santé, grâce au Système unique de santé (SUS), se voyait reconnue sous un régime néolibéral, qui adoptait à ce moment des mécanismes de rationnement budgétaire du financement public, avec comme conséquences, dans le secteur de la santé, la sélectivité de l?accueil et la segmentation de couches populationnelles, et le choix qui fut fait alors de l?état de pauvreté des individus comme critère d?accès aux services publics de santé. De fait, dans la réalité brésilienne, compte tenu d?une offre deservices de santé insuffisante par rapport à une demande croissante et diversifiée, l?accès fut considéré comme critère pour la disponibilité de services qui puissent répondre aux besoins de santé de la population. C?est dans ce contexte qu?est venu s?insérer le Programme Santé de la Famille (PSF) comme stratégie de la politique de santé, programme considéré par le Ministère de la santé comme porte d?entrée duSUS et susceptible de faire connaître les ayant-droits d?une attention de moyenne et de grande complexité, de sorte que, dans la mesure où le PSF se destine à une population en situation de vulnérabilité sociale, il parvienne à élargir l?accès à la santé à un plus grand nombre de personnes, surtout parmi les plus pauvres. Au moyen d?une recherche qualitative et sur documents, et pour pouvoir vérifier dans quelle mesure, au cours des années 2000-2004, le droit à la santé a été garanti à Maceió (Alagoas) par l?accès aux services de santé offerts par le PSF, nous avons observé qu?il y a bien eu une augmentation de la couverture populationnelle pendantces quatre ans, mais que, en 2004, le PSF n?avait atteint que 24,7% de la population de la ville, alors que la proportion de pauvres à Maceió était á l?époque de 38,8%. Malgré cela, les indicateurs de santé -comme le montrent les actes médicauxréalisés par le programme- révèlent un effet positif sur la santé des femmes et des enfants et sur le contrôle de la morbidité et notamment de l?hypertension. Nous pouvons affirmer dans ce sens que la mise en oeuvre du droit à la santé, à Maceió, grâce à l?élargissement de l?accès par le PSF, s?est effectuée avec restrictions, étant donné la couverture insuffisante du programme
This document abstract is also available in Portuguese.
Bibliographical Information:

Advisor:Ana Cristina de Souza Vieira

School:Universidade Federal de Pernambuco

School Location:Brazil

Source Type:Master's Thesis

Keywords:Droit á la santé, Accès à Programme Santé de Famille

ISBN:

Date of Publication:04/28/2006

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.