Details

La restructuration de l'espace microfinancier du Kivu (R. D. Congo) : pistes d'une intermédiation efficace

by Kalala Tshimpaka, Frédéric

Abstract (Summary)
L'efficacité de la microfinance, considérée comme mode de financement des exclus de la finance classique, peut être évaluée en terme de pérennité de financement et d'adéquation de celui-ci aux besoins des clients. Cette démarche quasi absente de la littérature, est au centre de cette étude qui propose une relecture de la théorie financière des organisations. Grâce à l'approche qualitative, les rationalités des principaux stakeholders sont analysées et la pertinence relativement contextuelle des indicateurs de performance est discutée. L'approche quantitative tente de modéliser le comportement des emprunteurs et des prêteurs au Kivu en s'appuyant sur les données collectées auprès de 31 institutions de microfinance (IMF) et 260 de leurs clients pour la période allant de 1996 à 2002. Il ressort de notre étude que trop peu d'indicateurs classiques sont compatibles avec les réalités du Kivu. Le ratio de liquidité immédiate et la caution solidaire sont peu significatifs. Seul le portefeuille à risque explique les contre-performances souvent enregistrées par les IMF. Il fournit des résultats (? 11 %) supérieurs aux normes théoriques (5 % pour un PaR30) mais significatifs au Kivu dans la mesure les créances irrécouvrables ne sont pas exclues des prêts en retard de paiement, base théorique de détermination du ratio. Les IMF dont le PaR30 dépasse 20 % s'enlisent dans le rationnement de crédit et finissent souvent par cesser tout octroi de crédit. En règle générale, les IMF du Kivu ne mobilisent pas suffisamment l'épargne locale et n'accèdent pas aux fonds commerciaux. La restructuration de l'espace microfinancier local passe par l'institutionnalisation des organisations qui fonctionnent de manière professionnelle. Ceci leur permettra d'accéder à l'épargne du public et au refinancement auprès des banques commerciales parfois en situation de sur-liquidité faiblement rémunérée. A cette occasion, tous les « stakeholders » peuvent tirer parti de l'inversion du cycle d'intermédiation financière (c'est-à-dire l'octroi des microcrédits plus rentables à partir des crédits bancaires à long terme) par les IMF. Nos investigations mettent enfin en exergue d'intéressantes pistes d'économies d'échelle à l'aide des fusions possibles entre quelques organisations de microfinance du Kivu.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:intermédiation financière gestion de risques rationnement crédit performances microfinance efficacité

ISBN:

Date of Publication:01/10/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.