Details

La quantification ramifiée en grammaire générative/Branching quantification in generative grammar

by Berlanger, Isabelle

Abstract (Summary)
Nous menons, dans le cadre de la grammaire générative chomskienne, une analyse formelle des énoncés ramifiés du langage naturel ( « La plupart des linguistes et la plupart des philosophes s'apprécient »). Ces énoncés présentent des quantificateurs non linéairement dépendants, qui doivent être traités « en parallèle », alors que leur ordre d'apparition en surface est nécessairement linéaire. Ce phénomène est connu en logique sous le nom de ramification (‘branching quantification') ; en grammaire générative il se traduit par des exigences contradictoires au niveau de la relation de c-commande : symétrie par l'absence de c-commande entre constituants quantifiés au niveau de la forme logique (‘LF') et antisymétrie par la relation de c commande asymétrique au niveau de la forme de surface (en acceptant l'axiome de correspondance linéaire ‘LCA' de Kayne). Pour sortir de cette impasse nous introduisons un nouveau type d'objets que nous avons nommés objets doubles. Les objets doubles créent localement des îlots non linéaires qui permettent d'obtenir la linéarité recherchée en surface sans induire de dépendance au niveau de la forme logique. Leur introduction est justifiée par ailleurs par le traitement qu'ils permettent de la coordination, un phénomène étroitement lié à la ramification. Grâce aux objets doubles tous les types de ramification, avec ou sans coordination, reçoivent une représentation adéquate, menant à une interprétation correcte. Nous résultats trouvent également une application en logique modale épistémique, et pour la représentation de l'interrogation multiple. / We carry out, within the framework of Chomskian generative grammar, a formal analysis of branching sentences in natural language (“Most linguists and most philosophers appreciate each other”). These sentences present quantifiers that are not linearly dependent, which must be treated "in parallel", whereas their surface order is necessarily linear. This phenomenon is known in logic as branching quantification. In generative grammar, branching quantification leads to contradictory requirements on the c-command relation: on the one hand, because of the absence of c-command between quantified constituents, one should have symmetry at LF; on the other hand, accepting Kayne's Linear Correspondence Axiom LCA, one should have antisymmetry of c-command at PF. To leave this dead end we introduce a new type of objects which we named twin objects (‘objets doubles' in French). Twin objects locally create nonlinear islands which make it possible to obtain the expected linearity at the surface without inducing dependence at the level of Logical Form. Their introduction is moreover justified by the treatment of coordination they allow, a phenomenon closely related to branching. Thanks to twin objects all types of branching, with or without coordination, receive an adequate representation, leading to a correct interpretation. Our results also find applications in epistemic modal logic and in the representation of multiple wh-questions.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:scope coordination ramification branching linéaire antisymétrie linear skolem antisymmetry portée linearity linéarité

ISBN:

Date of Publication:12/19/2005

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.