Details

La fonction de production éducative revisitée dans le cadre de l?Education Pour Tous en Afrique subsaharienne : des limites théoriques et méthodologiques aux apports à la politique éducative

by Bernard, Jean-Marc

Abstract (Summary)
Le rapport Coleman (1966) est le premier d?une longue liste de recherches sur l?analyse des déterminants de la qualité des apprentissages. Avec la fonction de production éducative (FPE), les économistes ont largement contribué au développement de ce domaine de recherche. A vrai dire, ce sont surtout les travaux empiriques qui ont la primeur avec de nombreux débats méthodologiques qui ont alimenté certaines controverses (Hanushek, 2003 ; Krueger, 2003). Ainsi, ce sont surtout les questions méthodologiques sur les estimations empiriques qui ont mobilisé les chercheurs, tandis que les travaux sur le renouvellement du cadre théorique sont restés rares malgré des limites manifestes. Sans contester la validité d?un certain nombre de problèmes d?estimation et de la nécessité de compléter les travaux avec l?approche quasi expérimentale, il apparaît que leurs conséquences ne sont pas insurmontables dans le cadre d?une interprétation prudente des résultats de la FPE. Les enjeux de l?éducation pour tous (EPT) en Afrique et particulièrement de la scolarisation primaire universelle mettent l?accent sur la question enseignante. La nécessité d?un recrutement massif d?enseignants d?ici 2015 soulève des questions épineuses sur le plan de la soutenabilité financière, avec les enjeux sociopolitiques qui y sont liés, mais aussi sur le profil de ces nouveaux enseignants. De ce point de vue, la mobilisation d?un certain nombre de travaux montre une relative convergence des résultats. Il ressort une influence modeste des caractéristiques de l?enseignant comme sa formation, son ancienneté ou encore son statut. Ce dernier fait l?objet de débats houleux en Afrique francophone où le recrutement d?enseignants contractuels s?est intensifié au cours des dernières années. Les résultats des travaux empiriques, notamment ceux menés par le PASEC à l?école primaire, ne confirment pas les accusations de dégradation de la qualité de l?éducation dont font l?objet ces nouveaux enseignants. L?analyse réalisée sur le Mali montre même que dans ce cas particulier l?impact est positif. Cependant, il ressort également que le statut ainsi que les autres caractéristiques des enseignants, sans être négligeables, ne sont pas pour autant des déterminants majeurs de la qualité des apprentissages. En revanche, les disparités entre classes expliquent une part importante des différences d?acquisitions scolaires entre les élèves. La littérature sur la question attribue cela à un effet-maître (Bressoux, 2000) qui soulève cependant des réserves. Les analyses menées sur 11 pays africains montrent des valeurs nettement plus élevées de cet effet que dans les pays développés. Les problèmes de mesure suggèrent la prudence dans l?interprétation des résultats. Ils permettent cependant de montrer que les disparités entre classes sont au c?ur de la problématique de la qualité des apprentissages et ceci dans un grand nombre de pays africains. Cela souligne l?importance que les systèmes éducatifs doivent accorder à la question de la gestion de la qualité des apprentissages en attachant une attention particulière sur les disparités entre établissements dans la gestion courante. Des indicateurs utiles peuvent être assez facilement mobilisés. Il reste à ce qu?ils soient utilisés dans le cadre d?une gestion qui accordera une priorité aux résultats.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:

School Location:

Source Type:Master's Thesis

Keywords:humanities and social sciences economics economie de l?éducation efficacité la gestion analyse coût afrique subsaharienne objectifs du millénaire

ISBN:

Date of Publication:01/29/2008

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.