Details

La condensation: un outil conceptuel pour la théorie de l'art

by Leroy, Kim D.

Abstract (Summary)
La condensation : un outil conceptuel pour la théorie de l’art / Résumé. Notre étude sur la condensation tente de montrer l’intérêt d’une voie peu explorée dans le débat sur la nature de l’art, à savoir l’économie sensible des représentations symboliques. Nous donnons tout d’abord consistance au concept de condensation en suivant les écrits de Freud. Freud, un des rares auteurs à avoir thématisé cette notion, fournit dans L’interprétation des rêves les linéaments principaux du concept. Dans l’analyse de cet ouvrage, notre effort se porte sur la distinction entre une approche plastique et une approche symbolique de la condensation, c’est-à-dire l’obtention d’une condensation par composition de différentes figures ou par répétition d’une même représentation. En relation marginale avec la condensation, la méthode d’analyse des rêves nous montre l’importance des thèmes de l’idiosyncrasie et de la totalisation, lesquelles se révéleront en affinité étroite avec celui de la condensation. Nous procédons ensuite à l’analyse du second ouvrage d’importance rapporté à la condensation chez Freud, Le mot d’esprit et sa relation à l’inconscient. L’accent est porté, d’une part, sur la relation entre condensation et économie, et, d’autre part, sur la distinction entre deux états ou attitudes d’esprit révélée par le Witz. Sur base de la thématisation freudienne, nous poursuivons la construction du concept de condensation à partir de l’expérience esthétique ordinaire. Cela comprend, tout d’abord, la simple considération du fonctionnement collégial et simultané de nos différents sens. Nous procédons ensuite à l’analyse de deux modes de représentation, tous deux fondés sur un rapport sensible au réel : la photographie et le cinéma. Par ces analyses, nous tentons de mettre en lumière les caractères élémentaires de la représentation sensible. Avec la photographie nous abordons l’économie sensible de la représentation, c’est-à-dire les transformations quantitatives et qualitatives qui sont au fondement du concept de condensation. Avec l’analyse du cinéma comme mode de représentation, l’effort est porté sur l’explicitation de la tension paradoxale entre présence et représentation dans le droit fil des développements sur le jeu des dimensions sensibles et l’hétérogénéité impliqués dans la représentation photographique. Cette deuxième partie assoit la validité objective du concept de condensation. Dans un troisième temps, nous étayons cette validité objective du concept en la rapportant aux différents intervenants impliqués dans la réalité artistique (principalement, œuvre, créateur, récepteur). Enfin nous confrontons le concept de condensation à deux aspects de la théorie de l’art : un versant spéculatif, l’antinomie du jugement de goût avec les questions de la subjectivité et de l’objectivité, mais aussi et surtout celle de la communicabilité ; un versant plastique, les œuvres atypiques de Marcel Duchamp. Préalablement à l’analyse de ces deux aspects, nous consacrons un chapitre important à une définition du signe tenant compte de la responsabilité du sujet dans la constitution sémiotique. C’est sous le paramètre de la liberté dans notre rapport au symbolique que se rejoignent les deux aspects de la théorie de l’art abordés. Condensation: A Conceptual Tool for the Theory of Art / Summary. This thesis investigates the question of art’s nature from an angle not much explored, i.e. following the perceptible economy of symbolic representations. Firstly we give consistency to the concept of condensation by analysing Freudian texts. Freud is indeed the only salient author who has focused on condensation and exploited it in the context of his own works. In The Interpretation of Dreams, we concentrate on the distinction between a plastic approach and a symbolic one, i.e. obtaining a condensation by composition of different figures or by repeating the same chosen representation. In addition, the method of analysis of dreams shows us the importance of two themes: idiosyncrasy and totalisation. In the other main book related to condensation, the Joke and its Relation to Unconscious, we stress, on the one hand, the connection between economy and condensation, and, on the other, the distinction between two different states of mind created by the analysis of the joke and its mechanisms. On the bases of these Freudian texts, we carry on constructing the condensation concept by analysing our ordinary aesthetic experience. First, it means merely considering the collective and simultaneous functioning of our five senses. Second, we analyse two modes of representation, both based on a perceptible connection to reality: photography and cinematography. Through this analysis, we bring to light the elementary features of perceptible representation. With photography, we examine the quantitative and qualitative transformations that are essential to the condensation concept. With cinematography, we try to elucidate the paradoxical tension between the actual presence and representation of the same object. This second part sets up the objective validity of the condensation concept. At a third stage, we strengthen this concept’s objective validity by linking it to the main entities involved in art (works, creators, receptors). Finally, we confront the condensation concept with two aspects of art theory: one speculative part, the antinomy of taste with questions of subjectivity, objectivity and especially communicability, and another plastic part, the atypical works of Marcel Duchamp. We also dedicate one chapter to the revaluation of the Saussurian sign theory including the responsibility of the subject in semiotic constitution. Art and condensation are so closely related to the theme of liberty in our relationship to symbolic representations.
Bibliographical Information:

Advisor:Chateau, Dominique; Lories, Danielle; Mazzu, Antonino; Timmermans, Benoît; Lenain, Thierry

School:Université libre de Bruxelles

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:taste duration rhetoric semiotics aesthetics pragmatics linguistics duchamp de saussure deleuze sartre bergson cinéma photographie goût communication signe représentation pragmatique photography rhétorique cinema durée sémiotique esthétique linguistique

ISBN:

Date of Publication:02/10/2006

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.