Details

Influence de la structure du bois sur ses propriétés physico-mécaniques à des teneurs en humidité élevées

by Almeida, Giana

Abstract (Summary)
L’objectif principal de cette thèse a été d’élargir les connaissances sur l’influence de la

structure du bois sur ses propriétés physico-mécaniques. Huit espèces feuillues, trois

tempérées et cinq tropicales, ont été étudiées dans le but d’avoir une plus grande diversité

des caractéristiques anatomiques. Deux techniques expérimentales (solutions salines

saturées et membrane poreuse sous pression) ont été utilisées pour la réalisation des essais

de sorption à 25ºC. Celles-ci ont été couplées avec des tests de propriétés physiques et

mécaniques du bois. Des analyses de résonance magnétique nucléaire (RMN) ont été

réalisées dans le but de dissocier les différents types d’eau durant la désorption d’humidité.

Les caractéristiques de la structure du bois ont été déterminées par des essais d’anatomie

quantitative et de porosimétrie au mercure (PM). Le présent travail a montré qu’à

l’équilibre de sorption, le retrait du bois a commencé avant que le point de saturation des

fibres (PSF) soit atteint. Les changements de résistance mécanique en compression

tangentielle ont aussi débutés avant le PSF. Ces résultats indiquent que la perte de l’eau liée

a lieu en présence de l’eau liquide; cette dernière resterait principalement dans les éléments

les moins perméables du bois, soit les rayons ligneux. L’humidité d’équilibre à laquelle

débute la perte de l’eau liée a varié largement selon l’espèce de bois et a donc été

influencée par la structure du bois. Des analyses de RMN ont confirmé que, même à

l’équilibre, l’eau liquide est présente à des humidités bien en-dessous du PSF. Les résultats

de RMN ont donc corroboré l’hypothèse selon laquelle, en condition d’équilibre

d’humidité, il existe un domaine d’humidité où la perte de l’eau liée a lieu en présence de

l’eau liquide. À hautes teneurs en humidité d’équilibre, les courbes de désorption ont

largement varié selon les espèces étudiées. Les résultats d’anatomie quantitative et de PM

se sont montrés utiles à la compréhension de l’influence de la structure du bois sur les

relations eau-bois. D’autre part, les propriétés dimensionnelles du bois ont largement varié

selon les espèces. Les espèces tempérées ont eu un retrait plus élevé que les espèces

tropicales à une masse volumique comparable. Finalement, la présente thèse fournit des

informations sur des aspects fondamentaux des relations eau-bois, lesquelles se révèlent

très importantes pour une meilleure utilisation de ce matériau.

This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:Hernandez Pena, Roger

School:Université Laval

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:foresterie et géodésie

ISBN:

Date of Publication:03/01/2006

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.