Details

Environmental factors in the etiology of schizophrenia, relation to course and outcome

by Cunningham, Helen

Abstract (Summary)
Although clinical heterogeneity of schizophrenia has been well established, attempts to account for variance in clinical measures, with environmental risk factors, have been limiteci. Previous studies failed to examine nurnerous course and outcome measures within the context of multiple risk factors, within one sample. The goal of this study was to examine the role of three environmental risk factors (birth season, prenatal materna1 stress and ohstetric complications (OCs)) in explainine heterogeneity in clinical measures in a single sample. Our results suggest the three risk variables are independent of one another. Our findings also consistently implicated summer-fa11 birth season with poor premorbid adjustment, and with greater negative symptornatology. A causal mode1 with birth season, social problçms, onset of prodrome and negative syrnptoms found both suminer-fa11 birth and earlier onset of prodrome to directly predict greater negative symptoms. Summer-fa11 birth season also predicted earlier onset of prodrome, via greater childhood social problems. Abrégé Bien que l'hétérogénéité clinique de la schizophrénie ait été bien établie, les recherches pour expliquer la variance des mesures cliniques, avec les facteurs de risques environnementaux, ont été limités. Les études antérieures n'ont pas réussi à identifier les nombreuses avenues et à mesurer les résultats dans le contexte des facteurs de risques multiples, à I'interieur d'un échantillon. Le but de cette étude était de déterminer le rôle de trois facteurs de risques environnementaux (saison de la naissance, stress maternel prénatal et les complications obstétriques (COS))vis-à-vis de la compréhension de l'hétérogénéité des mesures cliniques dans un simple échantillon. Nos résultats ont suggèrent que les trois variables de risques sont indépendantes les unes des autres. Nos conclusions ont également systématiquement relié les naissances en saison été-autômne avec une faible adaptation prémorbide et une symptomatologie plus négative. Un modèle causal relatif à la saison de naissance, les problemes sociaux, le début du prodrome et les symptômes négatifs a démontré que les naissances été-autômne ainsi que l'amorce hâtive de prodrome laissaient directement prévoir de plus grands symptômes négatifs. Les naissances en saison été-automne ont également démontré un début précoce du prodrome, causé par des problemes sociaux majeurs vécus durant enfance.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:

School Location:

Source Type:Master's Thesis

Keywords:

ISBN:

Date of Publication:01/01/1999

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.