Details

Da transparência diáfana à opacidade densa: imagens e imaginários da Coleção Francisco Rodrigues de Fotografia

by e Souza, Camila Targino

Abstract (Summary)
En prenant comme point de départ l?analyse du discours française (Althusser, Pêcheux, Foulcault), nous avons analysé un ensemble de photos de la collection Francisco Rodrigues, appartenant à la fondation Joaquim Nabuco. Ayant plus de 16 mille images, la collection Francisco Rodrigues a été reconnue, au niveau national, comme une collection de propriétaires de l´industrie sucrière et de leurs familles. D?après cette étude, nous avons conclu que dans la collection les maisons des seigneurs des esclaves sont présentes dans un plus grand nombre de photos que les usines de sucre. Notre première inquiétude a été celle d?analyser de quelle façon les photographes du XIXème siècle, en utilisant des techniques photographiques, ont construit l?image qu?a l?esclave du propriétaire de l?industrie sucrière et vice-versa. Le plus souvent, les photographes, impregnés de formations imaginaires et ideólogiques, ont répresenté le nègre selon l?ideólogie du colonialisme. Les nourrices nègres ont été soumises à une espèce de purification du discours de la «lascivité». Le bourgeois nègre a été répresenté par une formation imaginaire étrange à sa propre condition historique, ôtant à la photographie tout élément visuel qui reprendrait la question de l?esclavage. Par contre, la figure du bourgeois blanc, en taisant les discours de la mixité au Brésil, renvoie à une formation imaginaire entourée d?éléments néoclassiques dans une scène typique de la France bourgeoise. Malgré l?intention de réprésenter les blancs et les nègres à partir du discours de la «raison» et de l? «ordre», les conflits sont présents dans les images. À la fin, il vaut la peine de souligner que nous cherchons à raconter une histoire de la collection Francisco Rodriguez, au moyen des technologies qui la composent. C´est-à-dire que l?on prime une analyse discoursive des supports où les images ont été imprimées. En ce qui concerne cet aspect, on peut attester que la plus grande part des images de la collection se présente sous la forme de cartes de visite, imprimées dans du papier salé et de l?albumine, technologies qui, par leurs «promesses» d?attester exactement les choses du monde, en accord avec l?épistémologie du XVIIIème siècle, ont plu à toute une génération de seigneurs des esclaves au Brésil du XIXème siècle. Par contre, l?ambrotypie, surtout en raison de reprendre un discours contraire à l?illuminisme, n?a pas eu une bonne accueil dans la collection
This document abstract is also available in Portuguese.
Bibliographical Information:

Advisor:Cristina Teixeira Vieira de Melo

School:Universidade Federal de Pernambuco

School Location:Brazil

Source Type:Master's Thesis

Keywords:Photographie du XIXème siècle Brésil empire colonie Analyse discours Idéologie

ISBN:

Date of Publication:02/26/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.