Details

Confrontation de sept modèles explicatifs des visées de la planification en éducation : élaboration du plan d'éducation pour tous au Rwanda : études de cas

by Kamuzinzi, Masengesho

Abstract (Summary)
L’analyse de différentes approches théoriques qui traversent le domaine de la planification et de la prise de décision fait ressortir des conceptions contradictoires des visées de l’action de planification. Dans le modèle rationaliste l’action de planification vise la préparation rationnelle des actions futures. Elle vise l'ajustement aux aléas de l’action dans l’incrémentalisme et l’adaptation aux fluctuations de l’environnement dans la théorie de la contingence. La post-rationalisation y voit plutôt un processus de légitimation à posteriori des choix déjà arrêtés tandis que le « sensemaking-sensegiving » y voit un processus de production de sens et de restitution d’un sentiment d’ordre aux collaborateurs pour permettre la coordination de l’action. La théorie de la dépendance y voit par contre un processus de mobilisation des ressources externes alors que l’approche discursive conçoit l’action de planification comme une recherche de consensus entre acteurs aux intérêts divergents. Nous avons élaboré un méta-modèle de synthèse qui articule les sept courants théoriques et en fonction duquel il devient possible de tester le pouvoir explicatif des différentes théories sur la base de cinq variables principales ci-après : (1) la préoccupation centrale des initiateurs de l’action de planification ; (2) les allocutaires -clés visés par cette action ; (3) les actions attendues en retour de ces allocutaires-clés ; (4) le contexte qui donne du sens à cette transaction et (5) les participants privilégiés au processus de planification. Ce méta-modèle a été appliqué à l’analyse de l’action d’élaboration du plan d’éducation pour tous au Rwanda, un programme ambitieux qui fait suite au forum de Dakar en 2000 et qui vise à assurer la couverture complète de l’enseignement de base, la formation des jeunes déscolarisés aux métiers et l’alphabétisation des adultes. Les résultats obtenus montrent que tout au long de ce processus, les planificateurs se préoccupaient essentiellement de satisfaire aux recommandations contenues dans le cadre d’action de Dakar et dans les documents connexes définissant la stratégie internationale de sa mise en œuvre pour rendre le plan crédible devant les organismes de financement. Étant donné que ces recommandations utilisées à l’occasion de l’endossement des plans comme des critères de crédibilité appelaient des actions répondant à des logiques différentes et par conséquent difficiles à satisfaire de manière effective, les planificateurs recourraient à des réponses de nature symbolique pour satisfaire formellement à certaines d’entre elles sans heurter les autres exigences qui se référent à d’autres logiques d’action. Sur le plan du discours, cette stratégie se traduisait par une adaptation des argumentaires suivant les allocutaires visées. En face des bailleurs de fonds, les planificateurs impulsaient l’image d’une organisation agissant selon les normes partagées qui ont été définies au forum mondial de Dakar. En analysant les argumentaires adoptés en face de cette catégorie d’acteurs, on remarque que les planificateurs prenaient soin de montrer que tous les critères définis à Dakar comme attestant d’un plan crédible ont été respectés au cours de l’élaboration du plan de l’EPT. Des tels argumentaires permettaient de conclure plus facilement leurs propos par une demande d’aide. En face des acteurs des services d’exécution, les planificateurs impulsaient plutôt l’image d’une organisation impliquée dans des choix décisionnels internes. Les argumentaires visant cette catégorie d’acteurs insistaient plutôt sur les spécificités des choix du gouvernement par rapport aux objectifs définis à Jomtien et à Dakar. Cette image de choix interne et de l’autonomie de la décision permettait par la suite aux planificateurs de faire apparaître le processus d’élaboration du plan de l’EPT comme étant un processus de choix des réalisations futures. Interprétés à la lumière de la «ressource dependence theory », ces résultats montrent que l’élaboration du plan d’éducation pour tous est intervenue dans un contexte où les critères à satisfaire exposaient les planificateurs à des demandes mettant en mal la cohérence des discours et des actions à entreprendre. Cela étant, le découplage des actions visant à satisfaire à des exigences différentes et l’argumentation sélective selon les audiences visées peuvent être interprétées comme des stratégies destinées à maintenir une certaine marge de manœuvre dans un contexte de forte dépendance externe.
Bibliographical Information:

Advisor:

School:Université catholique de Louvain

School Location:Belgium

Source Type:Master's Thesis

Keywords:rwanda visées de la planification sept modèles explicatifs education pour tous

ISBN:

Date of Publication:09/04/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.