Details

Coatepec: The Great Temple of the Aztecs, recreating a metaphorical state of dwelling

by De Orduna Mercado, Santiago

Abstract (Summary)
La présente étude examine le Grand Temple des Aztèques comme il a été vu à travers les yeux de différentes personnes à différents moments de l´histoire. Il n'a pas l'intention d'être une histoire de l'interprétation du Temple, puisque de nombreux points de vue importants ont été mis de coté pour approfondir la question centrale. Il insiste sur trois grands moments dans lesquels le Grand Temple des Aztèques a été "réinventé": le XVIe siècle en Nouvelle-Espagne, le siècle des Lumières en Europe et en Nouvelle-Espagne, et le Mexique post-révolutionnaire du XXe siècle. L´attention est concentrée sur les intérêts des trois différents groupes de personnes qui avaient des visions différentes et des agendas à remplir, à savoir: les ordres réguliers durant le XVIe siècle (Franciscains et Dominicains), les premiers philosophes de l'histoire au cours du XVIIIe siècle, et les penseurs, scientifiques, artistes et architectes impliqués dans la reconstruction nationale après la révolution mexicaine de 1910. Cette thèse contient une histoire de "l'idée" du Temple, révélant, entre autres choses, la façon dont les Mexicains contemporains ont construit leur identité et leurs moyens d'action. Les idées générales du "Grand Temple des Aztèques" médiatisées par différents points de vue,-comme le scientifique, ou celui du parti au pouvoir-, dit encore plus sur la politique ou sur l'état des domaines de la connaissance contemporaine que sur le temple ou sur les Aztèques eux mêmes. La lecture de ces différentes interprétations n'a pas l'intention de les discréditer, mais de soulever la question plus large de la complexité de l'auto-compréhension de l'homme. Le défi serait de lacher un peu la prise sur notre compréhension rationnelle et rigide pour visualiser le monde comme quelque chose qui est donné, vivant, et unique. Cette mesure renforcerait la possibilité de créer qualitativement, une architecture moderne, une architecture issue de deux mondes, une architecture "métisse." Et cela n´est possible que par la recherche de la puissance métaphorique de l'architecture comme poiesis, quelque chose qui peut venir plus facilement aux Mexicains puisqu´elle est foncièrement ancré dans la capacité métaphorique de la langue nahua qui crée des images poétiques, et qui est toujours active dans la mentalité mexicaine illustré par le mot Coatl, du Nahua, qui signifie "Serpent-Jumeau", "Frère de sang."
This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:Alberto Perez-Gomez (Internal/Supervisor)

School:McGill University

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:social sciences hispanic american studies

ISBN:

Date of Publication:01/01/2008

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.