Details

<No Title Provided>

by Harding, Scott Vincent

Abstract (Summary)
Objectifs La bonne nutrition et les probiotiques ont prouvé réduire la sévérité de la colite. Cependant, leur impact sur le métabolisme des protéines gastro-intestinales et hépatiques n’a pas encore été étudié. Notre objectif premier était de comparer l’effet indépendant des probiotiques à celui d’un régime alimentaire adéquat, sur la synthèse des protéines, chez le porcelet présentant une colite, recevant une diète restreinte en macronutriments. Le but secondaire de cette étude était de déterminer les contrastes histologiques ainsi que les variations au niveau des marqueurs du stress oxydatif, résultant de l’effet des probiotiques dans les deux cas de malnutrition et de nutrition adéquate. Nous avons aussi mesuré l’équilibre et les concentrations de cuivre, fer et zinc dans le plasma durant les 5 jours de colite, dans le but de déterminer comment les probiotiques et la colite affectent tous deux la balance des oligo-éléments. Méthodes et analyses Vingt-quatre porcelets, recevant 1g/kg/jour de sulphate de dextran (DS), ont été randomisés en quatre groupes : deux groupes recevant une diète appauvrie en macronutriment à 50%, avec (MR+PRO) ou sans (MR) probiotiques, et un groupe recevant une diète contenant 100% des besoins nutritionnels pour porcelets, suivant les standards NRC (WN). Un quatrième groupe comprenant huit porcelets recevant une diète adéquate et ne présentant pas de colite (REF) a été inclus à des fins de comparaisons histologiques ainsi qu’au niveau des oligo-éléments. Une infusion constante du traceur L-[ring-2H5]phenylalanine a été effectuée pour déterminer la synthèse des protéines de la muqueuse de l’intestin grêle, colon, foie et plasma. Les techniques de « staining » standard, in situ et immunohistologiques ont été utilisées pour les déterminations histologiques, et des analyses du pouvoir antioxydant, ELISA F2-isoprostane assay, ainsi que le ratio cuivre:zinc ont été utilisé comme marqueurs du stress oxydatif. Résultats : La nutrition adéquate a augmenté la synthèse des protéines au niveau du colon, foie et l’albumine du plasma. Elle a aussi réduit la sévérité de la colite. Les probiotiques ont stimulé la synthèse des protéines hépatiques ainsi que les protéines du plasma dérivées du foie. Cependant les probiotiques n’ont pas affecté la synthèse des protéines gastro-intestinales. Les niveaux de fer et de zinc sembleraient être affectés par la colite seule ainsi que par la colite accompagnée de malnutrition. Le cuivre lui n’a pas été affecté. Conclusions Malgré que les probiotiques semblent ne pas affecter l’appareil digestif (synthèse de protéines et sévérité de la colite), il existe un mécanisme de communication entre celui-ci et le foie qui serait à l’origine de la stimulation de la synthèse de protéines au niveau du foie. Il serait donc plus avantageux de corriger la malnutrition que d’administrer des probiotiques, le seul but étant de réduire les dégâts causés par la colite accompagnée d’une malnutrition modérée.
This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:Linda J Wykes (Supervisor)

School:McGill University

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:health sciences nutrition

ISBN:

Date of Publication:01/01/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.