Details

<No Title Provided>

by Lingegowdaru, Jagadeesh

Abstract (Summary)
Effets d’un traitement hormesis aux UV-C sur la qualité post-récolte des tomates Les pertes après-récolte des fruits et des légumes sont relativement élevées. Quoique que l’utilisation du froid a permis d’accroître de façon marquée la durée de conservation de plusieurs fruits et légumes, ses effets bénéfiques sont limités sur les produits sensibles au froid comme la tomate (Lycopersicon esculentum Mill.). Des essais en laboratoire ont été effectués pour évaluer les effets d’un traitement hormesis au rayonnement ultraviolet (UV-C) sur la qualité de la tomate. Ce traitement aurait pour effet de causer un stress physiologique bénéfique qui se traduirait par une amélioration de la conservation et des qualités nutritives du fruit. Des tomates de variété DRK-453 et ayant atteintes un stage de maturité verte/mature ont été divisées en deux lots. Le premier a été exposé à un traitement hormesis au UV-C (3.7 kJ/m2) tandis que le second a servi de contrôle. Immédiatement après le traitement, tous les fruits ont été entreposés à 13oC et 95% d’humidité relative. Après 10, 20 et 30 jours de conservation au froid, des échantillons de tomates ont été prélevés de façon aléatoire dans chacun des lots. Puis, les fruits ont mûri à la température de la pièce pour une période de 7 ou 14 jours. A la fin du mûrissement, la qualité de conservation et la qualité nutritive ont été évaluées. L’analyse comparative des résultats a indiqué que, chez la tomate, l’exposition à la dose prescrite du rayonnement UV-C réduisait de façon significative le développement de la couleur rouge, mais qu’il n’affectait pas le pH, la fermeté, l’acidité titrable, la teneur total en solides solubles (TSS) et le rapport TSS/acidité. Par conséquence, le processus de mûrissement était similaire pour les fruits traités et non-traités. La tomate contient une quantité appréciable d’antioxydants dont le lycopène, un caroténoïde. L’analyse comparative a indiqué que les teneurs en lycopène étaient significativement plus basses dans les fruits traités au UV-C et que l’effet s’accentuait avec l’augmentation de la durée de conservation. Par ailleurs, les teneurs en acide ascorbique et le contenu phénolique total ont augmenté avec l’accroissement de la durée de conservation et de mûrissement. L’activité antioxydante la plus élevée a été observée sur les tomates traitées au UV-C, conservées pendant 20 jours à 13°C et mûries 7 jours à la température de la pièce. Cette augmentation de l’activité antioxydante a pu résulter de l’effet synergétique du stress causé par le froid et par le traitement au UV-C sur la physiologie des fruits traités.
This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:G S Vijaya Raghavan (Supervisor)

School:McGill University

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:agriculture food science and technology

ISBN:

Date of Publication:01/01/2007

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.