Details

<No Title Provided>

by Rouillard, Remy

Abstract (Summary)
Lorsqu’elle mit fin à cinq décennies d’occupation soviétique, l’Estonie comprenait une importante minorité russe. Dans le but de se distancier de la Russie et de « corriger » les torts causés aux Estoniens par le régime soviétique, l’État estonien mit en place des politiques nationalistes qui affectèrent ces Russes ainsi que les autres non-Estoniens. Les membres de la minorité russe durent donc redéfinir leur position en Estonie alors que leur présence et leurs liens à la Russie étaient perçus comme problématiques par le peuple estonien et par l’État. Depuis que l’Estonie est devenue candidate à l’accession à l’Union européenne, on fit pression auprès de l’État estonien afin qu’il améliore ses relations avec ses minorités nationales, ce qui mena à l’adoption d’une vaste politique d’intégration des non-Estoniens. Menée suite à la mise en application de cette politique, cette recherche examine diverses facettes de l’identité ethnique de peintres et d’auteurs russes qui vivent en Estonie. Dans ce mémoire, nous verrons que ceux-ci ont de forts liens d’appartenance à l’Estonie, tout en étant profondément attachés à la langue et à la culture russes, en plus d’entretenir certains liens avec l’Europe. Ceci remet en question certaines politiques de l’État estonien, en particulier celles qui concernent les conditions de citoyenneté.
This document abstract is also available in English.
Bibliographical Information:

Advisor:Carmen Lambert (Supervisor)

School:McGill University

School Location:Canada - Quebec / Québec

Source Type:Master's Thesis

Keywords:anthropology cultural

ISBN:

Date of Publication:01/01/2004

© 2009 OpenThesis.org. All Rights Reserved.